Aller au contenu principal

One Health : le bien-être de nos animaux et le nôtre étroitement liés

09 août 2019

Et si notre santé ne dépendait pas que de nous, mais de celle de nos animaux aussi ?

Quand vous pensez à la santé, ne pensez-vous qu’à la vôtre ? Ou pensez-vous également à celle de votre entourage ? Et pensez-vous aussi à vos animaux de compagnie ?

Ces questions sont au cœur du programme One Health, un programme ciblant la santé qui se concentre sur l’interconnexion entre les écosystèmes, et plus particulièrement entre les animaux et leurs propriétaires. Parce que nous avons un lien étroit avec nos animaux, ce qui arrive à l’un peut parfois également toucher l’autre. Nous devons en tenir compte.

Nos animaux nous apportent joie, confort et soutien émotionnel. Il est donc essentiel que nous en prenions soin. En outre, négliger leur santé pourrait avoir plus d’impact sur nous que nous ne le pensons. Le programme One Health s’intéresse à ce lien en développant une stratégie élargie et plus systémique de la santé animale et humaine, une stratégie efficace pour nous tous.

Les personnes qui vivent avec un chien pourraient présenter un risque de maladie cardiaque inférieur de 15 %.

Un amour inconditionnel : les bénéfices des animaux domestiques sur la santé

Dans le monde, de plus en plus de personnes ont des animaux de compagnie et il est facile de comprendre pourquoi : avoir un animal présente un intérêt émotionnel et physique. Il est votre meilleur ami, un membre de la famille, un soutien émotionnel plein de douceur.

Ce n’est pas une simple intuition, mais une réalité confirmée par de solides statistiques. Saviez-vous, par exemple, que les personnes qui vivent avec un chien pourraient présenter un risque de maladie cardiaque inférieur de 15 % ? Ou encore que les animaux constituent une aide précieuse dans la prise en charge à long terme des problèmes de santé mentale ?

Protéger la santé de nos animaux n’est pas optionnel

Pourtant, comme chaque propriétaire d’animal le sait, préserver une relation saine entre l’animal et l’humain n’est pas sans difficulté. Alors qu’un animal en bonne santé peut être un ami indispensable, un animal malade a besoin de notre aide et de notre soutien. Ne pas œuvrer à la protection du bien-être animal peut également être un risque pour les propriétaires.

Plus de 60 % des maladies infectieuses touchant les humains sont des zoonoses, des maladies pouvant être transmises entre animaux et humains.

Background Image

La maladie de Lyme fait partie de ces zoonoses que les chiens et les humains peuvent contracter après avoir été mordus par des tiques infectées. Les cas de Lyme ont plus que doublé au cours des 30 dernières années et un très grand nombre de pays sont considérés comme présentant un risque élevé. Cependant, les morsures de tiques infectées peuvent être évitées chez les chiens et les chats en utilisant des médicaments contre les puces et les tiques, sous forme de collier ou de pipettes de solution antiparasitaire à action prolongée. Mais la maladie de Lyme n’est pas la seule zoonose qui touche tous les membres de notre famille.

La maladie des griffes du chat, par exemple, est une maladie qui ressemble à un rhume, et qui peut être transmise par les chats infectés par la bactérie Bartonella henselae, très probablement acquise via une piqûre de puce. Près de 40 % des chats portent cette bactérie à un stade de leur vie, sans présenter le moindre signe clinique. Ici encore, il existe une solution simple : l’utilisation de médicaments préventifs de protection contre les puces.

La leishmaniose est une maladie grave pour les humains et les animaux (particulièrement les chiens), propagée par des phlébotomes infectés. Prévenir la transmission de la maladie aux chiens est une étape importante pour réduire également le risque pour les humains. Des produits sous licence permettent de procéder facilement à cette prévention.

Ces mesures ne sont pas difficiles à mettre en œuvre. Il s’agit de médicaments préventifs faciles à trouver, qui peuvent faire toute la différence entre un animal heureux et un environnement qui ne profite à personne.

« Il n’y a pas de distinction entre animaux et humains »

– Norbert Mencke, responsable Policy and Stakeholder Affairs chez Bayer

De la réaction à la prévention

« Il n’y a pas de distinction entre animaux et humains, » affirme Norbert Mencke, responsable Policy and Stakeholder Affairs chez Bayer. « Cela signifie que les points de vue d’autres professionnels, tels que les biologistes, les écologistes ou les économistes, doivent être pris en compte pour concevoir une approche globale de la santé, One Health. »

Ces idées sont au cœur de l’approche One Health du bien-être. Nous devons changer notre manière de penser et notre perception du bien-être et de la santé. Nous devons penser au-delà de nos propres corps pour notre propre bien, mais aussi pour celui de nos animaux et de l’ensemble de la population.

Recommandation personnalisée

Assistance et soutien émotionnel : les animaux à nos côtés

 

Participer à la conversation #MieuxVivreCestPossible
Parlons ensemble des défis d’aujourd’hui et des solutions de demain

 

Haut de la page