Aller au contenu principal

Efficacité de neuf plantes médicinales : les preuves scientifiques

18 février 2019

Les remèdes à base de plantes sont très répandus. Sur quelle base scientifique s’appuient ceux qui sont réellement efficaces ?

Par le passé, de nombreuses croyances prêtaient des propriétés médicinales remarquables à certaines plantes et fleurs courantes. Une partie de ces plantes sont toujours utilisées aujourd’hui et ce, pour de bonnes raisons : l’efficacité de certaines d’entre elles est prouvée scientifiquement.

Voici neuf plantes courantes qui poussent peut-être dans votre jardin. Et les preuves scientifiques de leurs bénéfices pour la santé.

Fleurs de camomille aux pétales blancs

1. Fleurs de camomille

Une des plantes les plus utilisées en phytothérapie, populaire depuis des milliers d’années, la camomille est utilisée pour traiter différents problèmes allant des bleus à la fièvre. De la même famille que la pâquerette, la camomille est riche en composés chimiques organiques appelés terpénoïdes et flavonoïdes, qui ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Des expériences montrent qu’ils sont efficaces en cas de problèmes digestifs et qu’ils améliorent la santé cardiaque.

 

Piments rouges

2. Piment

Originaire du Mexique et idéal pour épicer vos repas, le piment traite aussi efficacement la douleur et renforce le système immunitaire. Riches en antioxydants, les piments contribuent à la neutralisation dans l’organisme de ce que l’on appelle les radicaux libres. Non maîtrisées, ces cellules peuvent être nocives et endommager les tissus. En outre, l’ingrédient actif contenu dans le piment et responsable de sa saveur épicée (la capsaïcine) peut permettre de traiter la douleur musculaire et articulaire.

Fleurs jaunes de millepertuis

3. Millepertuis

Millepertuis signifie « mille trous », de l’ancien français « pertuis » (« trou »), en référence à la feuille de certaines espèces qui semble percée de nombreux petits trous. Cette plante est utilisée dans la médecine traditionnelle depuis la Grèce antique. Connu pour ses effets apaisants, elle contient deux substances actives, l’hypéricine et l’hyperforine, aux propriétés antidépressives et anxiolytiques. L’hyperforine est également un antibactérien qui peut contribuer à réduire l’inflammation.

Racine de gingembre

4. Gingembre

Le gingembre est recommandé depuis des siècles comme remède contre la nausée, particulièrement pour les femmes enceintes. Ses effets sont prouvés scientifiquement : le gingembre a non seulement des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, mais contient également une substance appelée gingérol qui permet de prévenir les vomissements.

Bouquet de sauge

5. Sauge

Ingrédient traditionnel de nombreuses recettes en Europe, la sauge est depuis longtemps utilisée en phytothérapie. La tisane de sauge est un remède populaire contre les maux de gorge et d’estomac, très utilisé de la Méditerranée jusqu’en Chine. Cousine de la menthe, la sauge est riche en huiles essentielles et en glycosides de flavonol qui ont des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes, et qui peuvent également réduire la glycémie.

Fleur de carvi

6. Graines de carvi

Les graines de carvi sont utilisées dans le monde entier, dans diverses recettes, allant des ragoûts aux desserts en passant par le pain. La Finlande produit 28 % des exportations mondiales de carvi. Les graines de carvi contiennent des huiles essentielles et des flavonoïdes qui peuvent faciliter la digestion des aliments gras et ont un effet antispasmodique permettant de réduire les flatulences, les crampes abdominales et les ballonnements. Le carvi possède également des propriétés antimicrobiennes et lutte contre la prolifération des bactéries dangereuses.

Fleur violette de chardon-Marie

7. Chardon-Marie

Emblème national de l’Écosse, cette plante épineuse pousse aujourd’hui dans le monde entier. Elle contient de la silymarine qui prévient les lésions cellulaires et permet de traiter les problèmes hépatiques et gastriques, tels que les crampes et les spasmes. Les composants du chardon-Marie peuvent avoir un effet relaxant sur les muscles gastro-intestinaux et favoriser la digestion.

Ortie

8. Ortie

On associe généralement l’ortie à la douleur due au contact avec la variété piquante, mais elle est également utilisée depuis des siècles comme remède. L’ortie est un diurétique naturel qui contribue à la santé gastrique et peut réduire l’hypertension. Cette plante possède également des propriétés néphrétiques puisqu’elle peut dégrader les calculs rénaux et vésiculaires.

Feuilles et fleurs de menthe poivrée

9. Feuilles de menthe poivrée

Depuis l’Égypte antique, la menthe poivrée est utilisée comme remède contre l’indigestion et pour soulager les crampes. Des feuilles de menthe poivrée séchées ont été découvertes dans les pyramides d’Égypte. Cette plante contient des huiles essentielles (surtout du menthol et de la menthone) dont les effets sur les troubles digestifs tels que le syndrome du côlon irritable ont été prouvés, et s’avère également efficace dans le traitement des maux de tête.

Bien que ces remèdes traditionnels puissent avoir des effets bénéfiques, n’oubliez surtout pas que, comme n’importe quel médicament, les ingrédients actifs qu’ils contiennent peuvent interagir avec d’autres médicaments et entraîner des effets indésirables. Veillez à toujours lire les étiquettes et les notices ou à vous adresser à un médecin en cas de doute concernant un médicament.

G.MKT.CC.OTC.08.2018.1215

 

Participer à la conversation #MieuxVivreCestPossible
Parlons ensemble des défis d’aujourd’hui et des solutions de demain

 

Haut de la page